lundi 15 septembre 2008

around a tattoo





Je ne me posais plus de question sur les tatouages, mais il est vrai que le fait d'en avoir fait me rappelle à quel point il peut donner une mauvaise image de soi. Certaines réactions sont véritablement épidermiques (ha!ha!). D'autres tiennent plus de ce que le tatouage renvoie à une image d'être a-social alors qu'il me semble que l'image du tatouage a quand même évolué. Enfin, il y a tellement de sujets sur lesquels on pense que les mentalités ont évolué et pour lesquels on se rend finalement compte qu'il n'en est rien et qu'un certain archaisme et conservatisme ont encore de beaux jours devant eux. Ensuite, il y a l'appréciation purement esthétique (attention, certains pour ne pas passer pour des conservateurs ringards disent qu'ils trouvent ça moche, mais ils sont en général faciles à repérer ceux-là!). Il est vrai que là intervient une appréciation purement subjective et donc intéressante et pas forcément argumentée. Il y a ceux également qui ont peur que les tatouages vieillissent mal. Je vais faire preuve de beaucoup de cynisme (ou de pragmatisme, c'est selon!) mais sommes-nous assurés de vieillir? Je comprends que nous devions anticiper et prévoir l'avenir pour un tas de choses, mais je vous avoue que pour ma part, je me laisse des zones de complète liberté avec une attitude limite punk de "no future" concernant le tatouage, non, quand même pas car le "no future" je ne l'envisage pas à la mode punk mais plutôt avec frivolité, avec l'envie de ne pas penser à l'avenir pas parce que je n'en aurai pas, mais parce que j'ai envie d'être légère sans prévoir les conséquences. Et puis, avec ou sans tatouage, on est classe ou on ne l'est pas. Le tatouage ne transforme pas l'image qu'une personne renvoie d'elle-même. Je trouve angelina Jolie très classe et pourtant elle en a des tatouages!
Enregistrer un commentaire