lundi 4 juillet 2011

modes et TRAVAUX








J'ai feuilleté il y a quelque temps et par hasard la revue "Modes et travaux" et depuis je suis accro! Ces photos sont issues du premier que j'ai acheté, le numéro du mois de mai et j'ai adoré. Vive la récup, le principe me séduit depuis toujours puisque je me suis souvent, étudiante, meublée avec ce que je trouvais dans la rue. Soit dit en passant, c'est dingue ce que les gens jettent. Je pense que le paradis de la récup sont des arrondissements comme le 16ème... ou Neuilly au hasard!
Ces photos m'ont donné envie de me remettre au crochet et depuis je n'arrête pas. Au moins trois travaux en cours! Pour avoir une satisfaction rapide, je fais des vêtements à la poupée corolle de ma fille...
Je vous montrerai tout ça bientôt!

dimanche 3 juillet 2011

claja, le retour!

Me revoilà après de longs mois d'absence. Absence dûe au peu de temps que m'a laissé mon nouveau rôle de maman, la maladie et les déménagements!
Je ne vis plus aujourd'hui à Paris mais en Auvergne et je suis encore une fois dans les cartons pour aller m'installer la semaine prochaine dans une maison de 100m2 avec 300m2 de jardin pour... 500 euros par mois. Oui parisiennes, parisiens, vous m'avez bien lu! Je suis aux anges. Ma fille va respirer un bon air pur, gambader dans le jardin, manger des produits de la ferme et grandir au plus proche de la nature. Pour ma part, cela a toujours été mon rêve et je viens de le réaliser.
Alors oui, en ce qui concerne la mode, tout se fait à Paris. Mais la mode n'a toujours été pour moi qu'un divertissement certes plaisant mais pas vraiment essentiel. Je n'ai d'ailleurs jamais vraiment aimé la "mode" car je ne suis pas vraiment du style à suivre les tendances. Je vous l'avoue, je n'aime pas le monde et la société dans laquelle nous vivons. Je ne suis jamais arrivée à en suivre les codes et les règles. Quelque chose en moi n'y a toujours vu qu'une manipulation orchestrée par ceux qui détiennent... l'argent et le pouvoir (mais ce sont les mêmes, non?). La société de consommation nous dit comment être heureux (consommez!), nous dicte nos comportements (jusqu'à la façon dont on doit baiser) et s'immisce dans nos inconscients afin de reproduire sans cesse les mêmes modèles sociaux et les mêmes clivages (notamment celui homme/femme) et ce, depuis notre plus jeune âge. Les injonctions faites aux femmes dans notre société pèsent trop lourds sur chacune d'entre nous sans que nous ayons la possibilité de nous en libérer car si nous essayons, nous sommes pris d'un malaise qui ne peut se dissiper qu'en obéissant à ses injonctions. Pour vous dire le travail en profondeur que demanderait une véritable rupture avec les diktats de la société. Sois intelligente, travaille, sois belle, mince, sans vergetures, sans cellulite, sois une bonne maîtresse pour ton mari, une bonne mère, sois impeccable du soir au matin, fais en sorte que ta maison soit propre, entretenue, agréable, cuisine sain et varié pour toute ta famille, ne sois pas en retard au travail etc. Sans compter sur les injonctions qui sont en permanence contradictoires... au hasard, sois mince mais fais toi plaisir en mangeant blablabla.
Je me suis toujours sentie mal à l'aise en achetant des magazines féminins, car si je les achetai pour les photos de mode, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que par mon achat, je cautionnais le contenu et le peu de cas que ces magazines font de notre cerveau.
Je ne dis pas que je n'adore pas ou plus les vêtements, les chaussures, sacs et produits de beauté. Non, il n'y a rien à faire, j'aime ça par plaisir, pour mon plaisir, celui de me plaire et d'être agréable aux autres (oui le déo n'est tout de même pas du superflu pour personne!). Mais je n'achète plus de magazines féminins, j'essaye de ne plus (moins) me laisser influencer par les tendances dans tous les domaines. Etre maman m'a apporté de la maturité et je n'ai plus envie des mêmes choses. J'ai envie que mon blog soit un espace de partage, de convivialité, j'ai envie d'ouvrir les horizons, d'en faire un endroit peut-être plus intimiste (si j'en suis capable) et surtout de ne pas vous parler que de fringues... après tout il y aussi les produits de beauté, la déco, le jardinage... je n'ai tout de même pas envie d'effectuer un virage à 180 pour  ne vous parler que de politique, de tout ce qui me révolte dans ce monde et que je ne suis toujours pas prête à accepter, ni maintenant, ni après ma mort ;-)
En bref, je vais essayer de rester légère.


J'aurais pu faire un autre blog mais il n'y a pas vraiment de rupture, c'est une continuation, une évolution au même titre que la mienne. Alors... bienvenue!