mardi 22 décembre 2015

Liberté, égalité, fraternité!

Entre mon traitement par antibiotiques qui m'a rendu tellement malade que j'ai cru véritablement mourir (sans être marseillaise!) et qui n'a servi à rien, puisque je me suis mise à vomir absolument tous les médicaments que je pouvais ingurgiter (ainsi que la nourriture...), le médecin qui m'a dit que j'en avais encore pour environ 3 à 5 ans avant d'être au choix: paralysée des pieds à la tête ou... décédée et les attentats du 13 novembre... le moral n'était pas vraiment vraiment au beau fixe!
Je vous parlerais bien de la maladie de Lyme chronique pour la énième fois, je crierais bien au scandale public car le déni des pouvoirs publics face à cette maladie en France est véritablement plus que scandaleux, je vous parlerais bien aussi du livre de Mathieu Foucaut qui est paru sur cette maladie et son parcours personnel (qui est exactement le même que le mien et qui m'a retourné en le lisant...) mais je me sens toute petite face à ce que le monde occidental affronte. L'enjeu dépasse tellement une petite vie comme la mienne. Je ne comprends pas que nous n'ayons pas pris conscience après Charlie hebdo de la guerre qui nous était livrée, de la volonté de nous éradiquer, nous, monde "moderne". Cela fait 20 ans que les spécialistes nous préviennent.
J'espère que les responsables politiques seront à la hauteur de l'enjeu. Nous sommes en guerre. Une nouvelle page de notre histoire s'ouvre. Même si la vie finit toujours par reprendre le dessus, elle ne sera plus jamais comme avant. Nous avons tous un rôle à jouer dans cette nouvelle histoire. Ne serait-ce qu'en allant voter, droit pour lequel beaucoup d'hommes ont donné leur vie par le passé et que la tyrannie renie. Nous devons défendre les valeurs sur lesquelles reposent notre République, toutes ses valeurs. L'obscurantisme veut nous anéantir et je trouve cela très préoccupant. Comment certaines personnes nées en France peuvent se sentir en osmose avec un combat pour instaurer une dictature violente, inégalitaire, un retour en arrière de plusieurs siècles? Cela aussi est préoccupant et nous interroge. La société matérialiste et individualiste ne donne pas sens à nos vies. Nous le constatons tous. Mais notre société nous donne la possibilité de choisir notre bonheur ailleurs. Ce choix pourrait un jour ne plus être possible.
Je ne veux pas polémiquer ici, ni faire de politique. Je m'arrêterais donc là.
Si je n'avais pas été malade, je serais allée au Bataclan... Tous mes amis qui se trouvaient dans le secteur sont sains et saufs mais choqués évidemment.
J'espère, je crois, que ceux qui nous ont quitté bien trop tôt, sont en paix, où qu'ils soient. Je ne pense pas qu'une "âme" puisse la trouver après avoir ôté la vie... Cela semble une évidence et peut-être naïf. Mais la vie nous le démontre tous les jours: vivre dans la haine, la concupiscence n'est pas vraiment épanouissant, loin de là. Certains sentiments et émotions rongent et pourrissent plus ceux qu'elles habitent que ceux à qui ils sont destinés.
Je reprends le cours normal de ce blog, sans même me justifier de continuer à être futile car je vis encore dans un monde où je n'ai pas à le faire car la liberté d'expression est une liberté fondamentale...

A tous ceux qui dans le monde, meurent sous le feu de la folie humaine...