jeudi 27 novembre 2008

Ma besace Minelli




Je cherchais un sac noir, en cuir et qui soit pratique et confortable (qui ne me lacère pas l'épaule au bout de deux heures!).
J'ai commencé par les classiques: les Zadig et Voltaire, les Vanessa Bruno (cabas et lune), les Midday Midnight de Darel etc,  et rien ne me satisfaisait. Ou alors il fallait taper dans les sacs qui coûtent un bras.
Une parenthèse: je trouve cette expression "coûter un bras" inappropriée et cela faisait longtemps que j'avais envie de vous en parler. Je ne comprends pas pourquoi on ne dit pas plutôt "ça m'a coûté un rein"! Il me semble que sur le marché international des traffics d'organes, il est beaucoup plus facile de vendre un rein non? ou je sais pas moi, un poumon, un oeil... mais un bras????
En plus quand on achète un sac, il vaut mieux qu'il nous ait coûté un rein (un foie, un poumon... c'est comme vous préférez, je connais pas bien les tarifs des organes...) plutôt qu'un bras. Avoir ses deux bras, c'est quand même plus facile pour changer le sac d'épaule! Fin de la parenthèse!
J'avais abandonné. Que c'était triste hein? J'errais alors d'un magasin à l'autre et je suis tombée dessus chez Minelli. Il existe en plusieurs couleurs (dont un camel qui est encore plus magnifique mais je voulais du noir!). Le cuir est sublime et il ne coûte pas un "bras" mais 139 euros!
Enregistrer un commentaire