mardi 3 janvier 2012

un moment doux de régression devant Rio Bravo



J'ai l'impression d'avoir 8 ans et d'être blottie sur le canapé un mardi soir. Et je profite de chaque instant et chaque réplique de ce western que j'adore (bon, il y en a tellement que j'adore...). Pourquoi penser que les westerns sont des films pour les garçons seulement? J'ai adoré et j'adore toujours ça, les classiques, les spaghettis, les néo... Celui-ci est d'une grande qualité (Howard Hawks siouplait!) mais surtout, d'un point de vue purement subjectif, je me sens bien à chaque fois comme si j'avais 8 ans et que j'espérais (croyais?) que le monde était simple, que les bons étaient vraiment bons et généreux (et drôles et beaux et pas emmerdants etc) et les méchants si identifiables... Ah puis Dean Martin en alcolo repenti qui pousse la chansonnette, quelle voix! Une jolie (sublime!) découverte avec Angie Dickinson, pas encore blonde (de mon point de vue, elle était moins bien en péroxydée...) à la taille mince, au sourire et regard désarmants... Et qui porte une très belle chemise d'un jaune... qui fleurit depuis quelques mois à peu près partout, et qui lui va superbement bien. Je me demandais à qui pouvait bien aller ce genre de couleur... j'ai eu ma réponse! Pas aux blondes!
Enregistrer un commentaire