lundi 30 juillet 2012

Gelée fondante auto-bronzante Galénic: à fuir!


J'avais lu en début d'été dans un magazine féminin à la con ( ok, je les insulte mais je ne peux pas m'empêcher de les lire...ok, ça mériterait sans doute une analyse chez un psychiatre condescendant de détester ce que j'aime et d'aimer ce que je déteste... mais comme il ne s'agit que de lectures anodines, je relativise...) que les gelées autobronzantes étaient tops, trop géniales, comme il est d'usage de dire dans les blogs "topissimes". Alors la consommatrice décérébrée qui ne dort pas en moi s'est jetée sur la première gelée du genre. J'ai quand même tapé dans du Galénic. L'enfumage total. Je me suis transformée en zèbre dès la première application et comme je m'acharne, je continue jusqu'à ce que j'ai fini le tube et épuisé toutes les façons de l'appliquer qui me viennent à l'esprit. D'abord il pue (bon comme tous les autobronzants), ensuite "sans trace"! Ils ont osé! J'ose à peine sortir de chez moi en t-shirt à manches courtes. La blague!!!! Bref, je n'y arrive pas, je n'ai JAMAIS autant détesté un autobronzant et je n'ai jamais galéré autant pour en appliquer un pour un résultat pitoyable.
Enregistrer un commentaire