vendredi 20 juin 2008

Travail


Pendant que certains s'adonnent à une activité intense, d'autres n'en foutent vraiment pas une!
Je veux ici manifester ma solidarité avec celles et ceux qui ont tellement de travail qu'ils ne savent plus par quoi commencer.
Je veux ici manifester mon mépris pour tous ceux qui exigent des autres ce qu'ils ne sont pas capables de faire eux-mêmes, ceux qui assènent des conseils et vérités qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêmes, ceux qui ont besoin de dénigrer tout divertissement populaire pour se sentir appartenir à une élite, ceux qui s'arrogent le droit de juger les autres, ceux qui se savent faillibles mais qui font tout pour donner l'illusion qu'ils sont infaillibles quitte à mentir, tricher et accuser les autres, ceux qui se font passer pour compétent, ceux qui s'approprient le travail d'autrui.
Je devrais sans doute être indulgente car ce sont à l'évidence des êtres bien malheureux.
Le problème avec ces gens si malheureux, c'est qu'ils se délectent du malheur d'autrui.
Je suis certaine que nous connaissons tous des personnages (car ce ne sont pas des personnes) qui répondent à cette grandeur d'âme!
Je ne jugerai pas la mécanique qui les agitent, mais je souhaite m'en prévenir et je n'ai pas encore trouver toutes les parades contre ce genre d'individus quand je suis obligée de les côtoyer professionnellement.
Enregistrer un commentaire