mercredi 25 juin 2008

suite "solditude"




Je suis toujours étonnée de l'acharnement des femmes (en l'occurrence, les fringues c'est plutôt un truc de femmes) ces jours là, le vêtement devenant le symbole de son identité, de son moi, et de sa place dans la société. Et sa place, il faut la défendre et surtout se faire respecter. Les magasins: un terrain de combat où l'enjeu semble être devenu vital. 
Enregistrer un commentaire